Solutions Logicielles et Couts

L’ingénierie a un poste non négligeable de couts :  ce sont les outils logiciels.
ici pas de débats sur les Excellents logiciels payants, il est clair qu’ils surpassent dans la majorité des domaines les logiciels libres. c’est bien normal, il y a un modèle économique, des développeurs payés pour ça, du support, des manuels multi-langues.

L’approche analytique comptable nous permets de faire une allocation logicielle par projets.
Nous traitons par exemple une vingtaine de projets demandant des logiciels. Ceci de l’hébergement web, aux boites emails, au logiciels de bureautique, de dessins industriels, de CAO, d’usinage et et rendu 3D. Les sommes sont vites supérieures à 25 k€ par an. un ETP moyen c’est 50 k€ et ETP service c’est 25k€ (hors externalisation type Chennai)

Il est intéressant de regarder si on utilise la puissance des logiciels à 100% ou pas.
L’exemple le plus courant c’est le très bon Excel : l’utilisateur moyen utilise en 3% et 10% des capacités de ce logiciel.

Suivant les métiers, on a le même raisonnement avec TOUS les logiciels. on va alors parler de Total Cost of Ownership. certaines choses sont chères à l’achat, mais les couts d’utilisations sont réduits, d’autres sont gratuits au départ, mais l’on passe pas mal de temps pour les faire fonctionner… il faut trouver le bon compromis pour fournir les livrables aux Clients avec le meilleur délais, le meilleurs prix et bien sur la meilleure validation technique à l’instant T.

Logiciels libres
Fondamentalement, un logiciel libre vous garantit trois libertés:
La liberté d’utilisation, qui vous autorise à utiliser le logiciel pour tous les usages, même commercial.
La liberté de modification, qui vous autorise à modifier le logiciel.
La liberté de distribution, qui vous autorise à distribuer le logiciel de toute manière, en tout ou en partie.

Logiciels open-source
Ils ont plus ou moins de restrictions, comme par exemple l’interdiction de revendre le logiciel.
Mais ces deux types de logiciels sont très proches, et pratiquement tous les logiciels libres sont «open source» et presque tous les logiciels «open source» sont libres.
Un logiciel Open Source est simplement un logiciel au code source ouvert, souvent ainsi ouvert pour permettre à plusieurs personnes de travailler dessus.
L’Open Source propose ainsi le fait de participer à plusieurs pour miser sur la qualité d’un logiciel.
Notez qu’il est parfaitement possible d’avoir un logiciel libre ET open-source (la plupart des logiciels libres sont open-source)

Nos collaborateurs doivent avoir

  • 3 adresses email avec drive cloud, gestion contacts, gestion agenda
  • un moyen de téléphonie nomade
  • un moyen de réunion en ligne nomade
  • une suite de logiciel bureautique complète pour travailler sur les cahiers des charges
  • une solution de planning pour la gestion du projet et respecter les dates des livrables
  • un logiciel de DAO qui fait modeleur paramétrique 3D pour étudier et modifier les pièces
  • un logiciel de conversion de formats de plans et dessins industriels
  • une solution de codage internet multi-langage pour les scripts php et requêtes
  • une solution CSV pour le traitement en masse de données tabulées.
  • une solution de génération de PDF (PDF Creator) ou solution intégrée sous la suite bureautique
  • une solution mécaniques des fluides + solver d’équations aux dérivées partielles par la méthode des volumes finis.

ET bien sur un PC portable avec processeur correct (I3 à l’extrême minimum, I5 recommandé) avec si possible un moniteur externe pour lire la specification et travailler en même temps sans devoir imprimer !

Les adresses emails : le choix est immense, mais nous recommandons une adresse chez un hébergeur français (OVH par exemple), puis deux adresses chez les Géants US (une google et une hotmail / outlook). La notion sécurité sureté espionnage n’est bien sur pas abordé ici… les logiciels « AxCrypt« ,  » 7-Zip » ou « GnuPG  » peuvent aider à sécuriser gratuitement des fichiers… si leurs mots de passe sont supérieur à 8…

La téléphonie : Un numéro de mobile ainsi que Skype et Cisco Webex vous permettent de faire des réunions rapides, en tout lieu avec n’importe qui. (Skype et Cisco Webex peuvent être payant pour du multi utilisateur, mais pour 1+1 c’est gratuit)

Apache OpenOffice : c’est une suite bureautique open-source (à code source ouvert) populaire pour Windows qui représente une alternative fiable à l’Office payant de Microsoft. Elle comprend six applications différentes qui vous permettent de travailler avec des documents de texte, des feuilles de calcul, des bases de données, des présentations ou même des graphiques. En outre, ce logiciel présente quelques avantages par rapport à son concurrent. Il est gratuit, très léger quant à sa consommation de ressources du système et il prend en charge plusieurs formats de documents. attention aux pièges : le format des fichiers ! dans l’industrie on parle .doc ou .xls… si possible on évitera .docx et .xlsx vous allez dans outils/options/enregistrement et vous enlever les .otd et vous mettez .doc (word 6.0) ainsi 100% des clients l’ouvriront et ne sauront même pas que vous n’êtes pas sous « office ». Même chose a faire pour le tableur : .xls au lieu de .ods !

PDFCreator s’installe comme une imprimante, et permet la création de fichiers au format PDF. Il fonctionne avec n’importe quelle application Windows permettant l’impression. PDFCreator permet de signer numériquement vos PDF afin de prouver que vous en êtes l’auteur et de vous assurer que le document n’a pas été modifié. Enfin, il est possible de crypter les fichiers afin d’empêcher leur consultation ou leur impression.

GanttProject est un outil permettant de gérer vos projets sur le modèles des diagrammes de Gantt. Ces graphiques peuvent d’ailleurs être imprimés, enregistrés aux formats PDF et HTML ou exportés dans Microsoft Project ou un tableur afin d’être distribués aux équipes concernées.




L’application permet de décomposer vos projets en arborescence et d’assigner des ressources à chacune des tâches prévues au planning. Il est possible de créer des dépendances entre les activités. Cette fonctionnalité se révèle indispensable lorsque le travail accompli sur une tâche est nécessaire pour une autre partie du projet.

 FreeCAD est un logiciel de modélisation 3D libre pour la CAO, IAO, PLM, orientée vers le génie mécanique et le design de produits, mais qui vise également d’autres disciplines, telles que l’architecture ou d’autres branches de l’ingénierie. Ce modeleur CAO paramétrique libre permet l’Importation/exportation de formats standards tels que STEP, IGES, OBJ. (en), STL, DXF, SVG, STL, DAE, SFI ou OFF, NASTRAN, VRML, outre le format de fichier originaire de FreeCAD Fcstd. Le niveau de compatibilité entre FreeCAD, et, un format de fichier donné peut varier, car cela dépend du module qui l’implémente.

Teigha Converter : Le Convertisseur Teigha est un petit utilitaire disponible gratuitement qui permet de convertir plusieurs versions de fichiers DWG et DXF. FreeCAD peut l’utiliser pour permettre l’importation et l’exportation DWG, en convertissant de manière transparente les fichiers DWG au format DXF , puis FreeCAD utilise son importateur DXF standard pour importer le contenu du fichier. Les restrictions de DXF importer s’appliquent.

Notepad++ est un éditeur de source avec mise en relief de la syntaxe et mise en forme de cette dernière. Ce logiciel vous permet également de colorer les mots définis par l’utilisateur. Vous pouvez ainsi imprimer votre code source en couleur. De plus, Notepad++ possède une fonction multi-vues qui permet à l’utilisateur d’éditer différents documents à la fois et même d’éditer le même document en synchronisant 2 vues différentes. Il supporte entièrement le glisser-déposer: vous pouvez déposer le fichier pour l’ouvrir mais également glisser et visionner un document d’une vue à une autre. Ce logiciel fonctionne aussi vite que le bloc-note fourni par MS Windows.

CSVed 2.3.2 est un outil permettant de rapidement éditer un document enregistré au format CSV. Il est possible de modifier le séparateur utilisé, d’appliquer des formules de calculs, de fusionner des champs, d’éliminer les doublons, d’effectuer des recherches et des remplacements de données en quelques clics. CSVed permet également de réparer des tables corrompues ou de séparer une table en deux, par exemple. Les travaux peuvent être exportés aux formats XML, Word, Excel, RTF ou HTML. L’interface du logiciel est simple à prendre en main.

OpenFOAM (Open Field Operation and Manipulation) est un logiciel qui a commencé à se développer à « Imperial College of London » en 1989. La première version de FOAM est sortie en 1996. En 2004 OpenFOAM est distribué sous license GPL par OpenCFD Ltd. Le rachat de OpenCFD par ESI Group était cette année en 2013 ainsi que la dernière version 2.2.0 a paru au mois de Mars 2013. (ici sous 6 Go de Ram et un processeur leger en cache L1L2… ca va ramer…
Préprocésseur: Il existe les mailleurs d’OpenFoam ((blockMesh, snappyHexMesh…), mais on peut aussi utiliser un autre mailleur(ex: Ansys)  et convertir le maillage à l’aide d’un convertisseur openFoam Ansys, Salomé, ideas,CFX, Star-CD, Gambit, Gmsh…
Solveur: OpenFoam possède de nombreux solveurs pour tout types d’écoulement:incompressible et stationnaire (simpleFoam), turbulent (turbFoam).
Mais on trouve aussi des solveurs beaucoup plus évolués pour des écoulements multiphasiques (interFoam), de combustion (dieselEngine Foam), électromagnétique, transfert de chaleur,  structure ou même des solveurs financiers (financialFoam).
Post-traitement: OpenFoam est livré avec Paraview mais on peut exporter les résultat vers d’autre logiciel post-processing (Fluent,  Fieldview, EnSight…)

Hormis l’achat de la machine et de l’écran externe (399 € HT + 99 €HT) on est proche de zéro pour un équipement complet. cela permet de coter les livrables de projets au prix le plus juste pour nos clients.

 

 

Top